Numéro
J. Phys. Phys. Appl.
Volume 21, Numéro S11, novembre 1960
Page(s) 176 - 180
DOI https://doi.org/10.1051/jphysap:019600021011017600
J. Phys. Phys. Appl. 21, 176-180 (1960)
DOI: 10.1051/jphysap:019600021011017600

Un procédé de dosage continu du radon dans l'air atmosphérique. Application à la prospection de l'uranium

Daniel Blanc, Jacques Fontan et Gilbert Vedrenne

Centre de Physique Nucléaire, Faculté des Sciences, Toulouse


Abstract
The apparatus allows a continuous recording of the radon content of atmospheric air. A very powerful pump sucks the air being analysed through a paper filter, the efficiency of which is great enough to eliminate all radioacitve particles in the aspirated volume. Any excessive charge loss can be avoided by the use of filters with large surface, in series. Then, the air goes into a leakproof disintegration chamber the capacity of which is several hundreds of litres. A part of the radon content is disintegrated in it ; when leaving the chamber, the particles of radioactive products are collected by another paper filter having a great efficiency. The alpha activity of the filter is continuously measured with an integrator and a graphic meter. The device makes possible the dosage of radon concentration of 2.10^-14 curie by liter. A " BABAR " type apparatus can be added to the previous device : it permits measurement of the activity of radioactive products of radon in air ; the air permits pass through a filter of paper which unwinds before a photomultiplier, and such is the unwinding speed that activity due to the radioactive products of thoron is negligible, time being not allowed to equilibrium to settle down. These devices, used together, allow a simultaneous registering of activity imputable to radon and to its radioactive products. The ratio between both activities is a function of the time at which the radon has been emitted from the ground ; knowing wind direction and speed, localisation of uranium deposits will be possible. This method is suitable for remote prospecting in regions difficult of access.


Résumé
L'appareil fournit l'enregistrement continu de la teneur en radon de l'air atmosphérique. Une pompe à grand débit aspire l'air à analyser à travers un papier filtre dont le pouvoir de rétention est assez élevé pour éliminer toutes les particules de dépôt actif présentes dans le volume aspiré. On évite toute perte de charge excessive en utilisant des filtres de grande surface disposés en série. L'air pénètre ensuite dans une chambre de désintégration étanche d'un volume de plusieurs centaines de litres. Une partie du radon présent dans l'air s'y désintègre ; les particules des descendants sont recueillies, à la sortie de la chambre, sur un deuxième papier filtre à grand pouvoir de rétention. L'activité alpha du filtre est mesurée de façon continue par un compteur à scintillations lié à un intégrateur et à un enregistreur graphique. L'appareil permet de doser des concentrations en radon de 2.10^-14 curie par litre. L'association d'un ensemble du type « BABAR » à l'installation précédente permet de mesurer l'activité des descendants du radon présents dans l'air : l'air est aspiré à travers un papier filtre qui se déroule devant un photomultiplicateur, la vitesse de déroulement étant telle que l'activité due aux descendants du thoron soit négligeable, l'équilibre n'ayant pas le temps de s'établir. L'ensemble des deux appareils permet d'enregistrer, simultanément, l'activité due au radon et celle due à ses descendants. Le rapport de ces deux activités est fonction du temps depuis lequel le radon s'est dégagé du sol ; connaissant la direction du vent et sa vitesse, on pourra ainsi localiser des gisements uranifères. Cette méthode s'adapte à la prospection à distance dans des régions d'accès difficile.

PACS
9260S - Air quality and air pollution.

Key words
atmospheric radioactivity -- geophysical prospecting -- radon -- uranium