Numéro
J. Phys. Phys. Appl.
Volume 22, Numéro S6, juin 1961
Page(s) 115 - 120
DOI https://doi.org/10.1051/jphysap:01961002206011500
J. Phys. Phys. Appl. 22, 115-120 (1961)
DOI: 10.1051/jphysap:01961002206011500

La mesure de la conductivité thermique des conducteurs à haute température

J. Martinet

Docteur ès Sciences, O. N. E. R. A., Châtillon-sous-Bagneux


Abstract
The usual difficulties found in measuring the thermal conductivities of conductors at high temperature are reviewed : These difficulties are due to the important parasitic heat losses which cause large inaccuracies. The methods of the sustained sinusoidal signal and of the periodic signal provide the means to take account of, that is to say to evaluate these losses. The second method may be easily adapted to samples of reduced length and, if one operates cautiously, it is possible to experiment at high temperature (as high as 1 000 °C) while retaining unrivalled advantages of simplicity and rapidity.


Résumé
On rappelle dans ce qui suit les difficultés habituellement rencontrées lors de la détermination de la conductivité thermique d'un conducteur à haute température, difficultés dues à l'importance des déperditions calorifiques parasites, lesquelles sont à l'origine de grandes imprécisions. Les méthodes du signal sinusoïdal entretenu et du signal périodique permettent précisément de tenir compte, c'est-à-dire d'évaluer ces déperditions. La seconde méthode peut, en outre, être aisément adaptée à des éprouvettes de longueur réduite et, moyennant quelques précautions, on peut facilement opérer à des températures élevées (jusqu'à 1 000 °C) tout en conservant d'incomparables avantages de simplicité et de rapidité d'expérimentation.

PACS
6670 - Nonelectronic thermal conduction and heat-pulse propagation in solids; thermal waves.

Key words
thermal conductivity measurement